« Le monde est-il net ? » migre

Retrouvez désormais tous mes articles et les prochains sur Blog Territorial : http://www.blog-territorial.fr/author/marc-cervennansky/

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

Faut-il être racoleur sur Facebook ?

« Ce que cet homme fait tous les jours pour alléger les souffrances de son chien mourant va vous mettre les larmes aux yeux ». C’est un de mes préférés. 3 496 « j’aime » et 1027 partages sur Facebook. Les titres racoleurs sont-ils indispensables pour créer de l’engagement sur sa page ?

La course aux fans c’est fini et ça ne fonctionne plus sur Facebook, vous le savez maintenant. L’enjeu, c’est de créer de l’engagement : des « j’aime », des partages et des commentaires sur chacune de vos publications. Mais comment attirer le chaland, susciter de l’intérêt ? Quelques astuces existent : utiliser des photos, des vidéos… Mais choisir également de bonnes accroches est fondamental.

Une recette qui a bien fonctionné : les accroches sous forme de liste de conseils. « 5 règles à suivre pour rédiger un bon article« , « Les 10 outils indispensables du bon webmaster «, « 15 stratégies de communication qui fonctionnent » … Force est de constater que ces formes de titres se raréfient et finissent sans doute par lasser le lecteur.

Une vieille recette remise au goût du jour

Une nouvelle mode voit le jour depuis quelques temps sur Facebook : le titre racoleur. Ici point d’originalité ou de nouveauté. Ce n’est que le retour d’une vieille recette utilisée depuis des années par une certaine presse écrite (Ici Paris, France Dimanche, Détective et j’en passe). Un des spécialistes sur Facebook est Démotivateur, autoproclamé leader en France dans le secteur du divertissement, qui appuie sa ligne éditoriale sur « du contenu viral, des buzz, des images, des vidéos. »

Pour vous, communicants et community managers publics, une sélection exclusive d’accroches issues de la page Facebook de Démotivateur qui ont généré de l’engagement, avec pour chacune d’elles, le nombre de “J’aime” et de partages :

Titre

Nombre de “J’aime”

Nombre de partages

Cet homme a refusé d’accompagner sa fille le jour de son mariage. Pourtant, il a une excellente raison pour ça … Un témoignage vraiment touchant !

10 904

4 122

Le Ice bucket challenge le plus touchant au monde !

7 011

1 978

Regardez le regard dramatique de ce chat quand il se regarde dans un miroir ! (4338 / 1497)

4 338

1497

Une jeune fille de 25 ans était à la recherche d’un mari riche. Ce que ce millionaire lui a répondu n’a pas de prix ! (vous aurez repéré la faute d’orthographe – NDLA)

3 871

1 213

La police a retrouvé cet homme souffrant d’Alzheimer à plus de 3 kilomètres de son domicile. Ce qu’il était en train de faire vous fera verser une larme !

3 680

1032

Ces deux frères ont mis 5 ans pour préparer une surprise de taille à leur père. Le moins qu’on puisse dire, c’est que ça valait le coup !

3 618

1390

Ce que cet homme fait tous les jours pour alléger les souffrances de son chien mourant va vous mettre les larmes aux yeux

3 496

1 027

Cette pub indienne montre à quoi les hommes ressemblent quand ils matent une femme dans la rue.. Et c’est pas joli à voir !

3 206

1 135

Flippant, un chien déguisé en araignée effraie les gens dans la rue

2 410

2 305

Un chaton abandonné s’est faufilé dans un zoo. Ce qu’il a fait est incroyable !

2 396

617

Alors, combien d’entre vous génèrent autant d’engagement sur les publications de leur page Facebook institutionnelle ?

Allez, essayons :

« Ce que vient de voter le maire est stupéfiant ! Découvrez pourquoi. »
« L’agent de propreté bouleverse les habitants du quartier ! »
« Vous verserez une larme à la prochaine Fête des associations »

À vous !

Illustration : Photo du film Psychose d’Alfred Hitchcock

Publié dans Réseaux sociaux | Marqué avec , , | Commentaires fermés

Dessine-moi un selfie

Vous rendez-vous compte ? Le mot “selfie” vient d’entrer dans l’édition 2015 du dictionnaire Le Petit Robert ! Coup de pub éditorial pour rappeler que les dictionnaires existent ou pari sur une pratique égocentrique récente mais dont on imagine qu’elle va s’inscrire durablement dans les moeurs ?

Pour ceux qui ignorent encore ce que signifie ce terme, faire un “selfie” c’est l’acte de se prendre soi-même en photo à bout de bras avec son smartphone et de publier le cliché sur les réseaux sociaux. Sur Facebook et Instagram principalement.

Le selfie toucherait principalement les adolescents en quête de reconnaissance et d’identité. 90% des 14-18 ans pratiqueraient le selfie et 40% posteraient leur autoportrait sur les réseaux sociaux, selon une enquête d’Opinion Way réalisée en mai 2014.

Si je me réfère aux comptes que je suis sur ces mêmes réseaux, nombre d’adultes sont également adeptes de cette pratique.

Moi dans la piscine

En cette période estivale, il est fort à parier que le volume de selfies va connaître une croissance exponentielle : moi a la plage, moi dans la piscine, moi au resto, moi et ma nouvelle conquête d’un soir, moi sur un poney, j’en passe et des meilleurs.

Pourquoi vous parler de tout cela ? Quel rapport avec la communication publique allez vous me demander ? Et bien le selfie, Madame, Monsieur, peut servir votre communication.

Certains l’ont déjà mis en œuvre d’ailleurs. Le comité départemental du tourisme du Béarn a récemment lancé une campagne publicitaire et un jeu-concours : #Be yourself Be Béarn. Chacun est invité à poster son selfie afin d’assurer, accessoirement, la promotion de la région.

Plus au nord du sud-ouest, le département de la Gironde a également lancé un jeu-concours pour accompagner son opération Scènes d’été : il s’agit de se prendre en photo avec la mascotte de l’opération et de publier le résultat sur Instagram….

Des milliers de photographes dans la rue

Exploitation perverse d’une attitude égocentrique de nos contemporains ? Non, une utilisation plutôt maligne de pratiques entrées dans les moeurs pour accroître sa notoriété ou développer l’adhésion à un événement. La matière première est celle produite par votre public cible.

Alors que la photo est devenue prédominante dans tous supports d’information, où chacun devient photographe en puissance grâce à son smartphone, le communicant a tout intérêt à capitaliser sur cette production massive de clichés. Des milliers de photographes-vidéastes amateurs sont dans la rue. Profitez-en!

Ce sujet vous intéresse ? Nous en parlerons ensemble lors d’un carrefour numérique du prochain forum de Cap Com. N’hésitez pas a nous contacter si vous avez mis en œuvre des actions de com vous appuyant sur la production de vos habitants.

Marc Cervennansky @cervasky
Benjamin Teitgen @bteitgen

Crédits photo : Nasa + Conseil générale de La Gironde

Publié dans Mobile, Réseaux sociaux, Stratégie | Marqué avec | Commentaires fermés